LES BRAS DE L'ETERNITE
Bienvenue sur le forum Les bras de l'éternité,

Ce forum est né de ma passion pour l'ésotérisme et la voyance.

Si comme moi tu es passionné(e), alors rejoins nous en t'inscrivant sur le forum. je vous invite à vous connecter où vous inscrire.
Bisous a vous , Jahanaa

signe de la Balance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

signe de la Balance

Message par Jahanaa le Sam 13 Juin 2009 - 9:12

Psychologie de la Balance:
Artiste, bon, charmant


Le natif (ou la native) de la Balance conserve au fond de lui, et avant tout, le goût de l'Harmonie. Les hommes, délicats, vont souvent jusqu'aux rives de la féminité. Les femmes raffinées chérissent la beauté. Les uns comme les autres se ravivant aux sources de l'esthétisme. Rien de l'art ne leur est étranger. Leur sensibilité leur fait dépasser le strict domaine de leurs activités.
Malgré cette apparente, ou parfois véritable, superficialité, le natif de la Balance est accessible à la bonté. Ce n'est pas la bonté pour ainsi dire militante qu'on a noté dans le signe de la Vierge. C'est une bonté faite de gentille indifférence, de courtoisie, d'extrême disponibilité, et d'une étrange adaptabilité qui lui permet littéralement de «se mettre à la place» de l'interlocuteur et de vivre un instant ce qu'il souffre.
Si cette affabilité reste parfois de surface, c'est que le grand souci du natif de la Balance reste de plaire, de séduire, de charmer, de se faire aimer. Sous un calme apparent, il cache une perpétuelle inquiétude de la froideur de l'autre. II faut sans cesse le rassurer, lui montrer qu'on l'aime, le lui dire, sinon il se sentira facilement décontenancé, exilé. Car il a besoin d'être reconnu et accepté. Pourtant, ils ont du charme. C'est même là leur principal atout. Beaux, jolis, ou laids, les natifs de la Balance séduisent, ravissent le coeur et l'âme : leur sourire et l'éclat de leurs yeux amollissent les coeurs les mieux trempés ; ils ont toujours l'élégance du geste spontané et cultivent l'art de séduire. Ils en deviennent alors parfois redoutables.


Doux, équilibré, faible


Les Balance sont des doux. Ni foudres de guerre, ni violents ils ne se déchaînent que par accès de faiblesse et dans cas d'un thème discordant. Sinon la douceur, ou l'onctuosité finissent par prévaloir. Cette douceur apparente n'interdit pas la passion au contraire. Mais le jugement de la Balance n'est jamais catégorique. II se laisse aller au charme des heures, des choses, de nature.
On a souvent dit que la Balance était un être d'équilibre. On pourrait dire, avec plus de justesse, qu'il tend perpétuellement vers cet équilibre mais que sa nature nerveuse inquiète oppose bien des obstacles à cette tentative. Le natif du signe oscille perpétuellement entre la vie rêvée et la vie vécue. Pour entre les deux, il n'existe pas de limite bien tracée. Aussi procède-t-il par une alternance d'élans et de retenus, vanité et d'humilité, de ruse et de cris du coeur. II a bien des difficultés à se contrôler. Car, physiologiquement et psychiquement, les natifs de Balance sont fragiles et faibles. Ils s'essoufflent lorsqu’on les contraint à un trop long effort. Influençables, accessibles à tous les sons de cloche, peu belliqueux, ils n'ont d'autres ressources que de s'appuyer sur quelqu'un, être vivant ou transcendance, qui les protège et les soutienne. Car la seule force sur laquelle ils peuvent compter, c'est la force des faibles : au pire, exaltation du fanatisme et de la cruauté par peur de l'adversaire.

Gai, hésitant, intuitif


Gai, comme son frère aérien des gemeaux, le natif de la Balance sèche rapidement ses larmes lorsqu'il lui arrive d'en verser. Ses mélancolies résistent rarement à l'assaut des plaisirs. C'est un agréable compagnon, toujours souriant, accommodant, qui voit le côté positif des choses et pense que la vie est trop courte pour qu'on la passe à pleurer. II aime le jeu, les rires et les blagues. La boutade est souvent proche de la réflexion désabusée. Cependant cette gaîté n'est pas aussi brillante, aussi gratuite pourrait-on dire, que celle du natif des Gémeaux. En arrière-plan se dessine toujours l'inquiétude, la recherche éperdue de cet équilibre continuellement fuyant. On sourit, mais l'on rit rarement à gorge déployée.
Car l'inquiétude naît aussi de ce que l'on se décide avec peine. A force de peser le pour et le contre, de soupirer «qu'entre deux thèses le coeur balance», on n'arrive plus à trancher. Comment faire, en effet, lorsqu'on comprend bien, trop bien, les raisons d'un camp comme de l'autre ? Les uns ont raison, mais les autres n'ont pas tort. Et comment choisir entre les valeurs saturniennes d'intériorisation, de méditation et cet élan vénusien d'explosion vers l'extérieur ? Aussi le natif de la Balance, en proie à ses tourments, ne se décide-t-il que poussé le dos au mur, dans un sens ou dans l'autre, tout en regrettant ce qu'il n'a pas choisi.
Que reste-t-il pour se guider ? L'intuition. Car si l'intelligence des Gémeaux est plus aiguë, l'intuition des Balance est sûrement plus pénétrante. C'est en se fiant à leur intuition qu'ils agissent, comme le requin qui doit se confier à son poisson pilote. Et l'intuition les trompe rarement, sauf si l'amour s'en mêle ; nous le verrons, en effet, le sentiment est le talon de Vénus des natifs de la Balance. Ils sentent le vent !



Jongleurs, langoureux, mariables


Les natifs de ce signe adorent jongler avec la vie, avec les idées et les modes, avec les mots Dans ce jeu perpétuel où la personnalité des Balance se présente et tour à tour dérobe, il n'y a pas le simple goût du jeu, mais toujours ce besoin de plaire et de séduire, ici par le savoir-faire. A cette jonglerie perpétuelle, et de bon ton, se mêle sou, une certaine mollesse. Le natif de la Balance, tout en montrant nerveux, sait avec délices se laisser aller. Une journée passée tout entière à rêver l'enchante. Une perpétuelle langueur se déplace avec lui, et surtout avec elles Sans aucun doute, un tel être appelle l'amour.
L'amour, mais souvent aussi le mariage. Ce qui peut sembler paradoxal n'en existe pas moins. Car la Balance est le signe par excellence du mariage. Un mariage peut-être un peu élastique, que le conjoint doit envisager avec indulgence mais la Balance sait fort bien se plier au souffle et à la volonté de l'autre ; le natif de ce signe a une fidélité du coeur assez particulière mais qui n'en existe pas moins Car la nature des natifs de la Balance se satisfait mal de la solitude contrairement à celle des Bélier. Ce sont des gens de fidétés successives, mais durables. Seuls, ils sont désemparés.


Négociateurs, ondoyants, pacifiques


Ne se faisant pas fort d'avoir des idées arrêtées, voyant toujours le pour et le contre d'une situation, les natifs de ce signe qui, de plus, ont horreur de la mésentente et de la fausse note, se montrent de parfaits négociateurs. Péremptoires en paroles, ils temporisent souvent dans la vie pour éviter les éclats. La dureté péremptoire du lion n'est pas le fait de la Balance qui se plaira plus à tergiverser, à tout arranger de part et d'autre, au risque de mécontenter tout le monde. A l'échelon supérieur, ce sont de grands négociateurs qui savent se battre à l'occasion, si la négociation n'aboutit pas.
Car l'attitude même des natifs de la Balance, comme de ceux des Gémeaux, est d'ondoyer perpétuellement entre deux attitudes, non sans parfois côtoyer un certain opportunisme, et par là-même laisser sur leur faim et entre deux chaises ceux qui les observent. Aériens, subtils, éthérés, ils disent, sans dire et pratiquent à merveille l'art subtil de noyer le poisson sous les paroles élégantes.
Car ce qu'ils veulent avant tout, c'est mettre en échec le combat, la guerre, la violence. Les natifs du signe ont horreur des craintes et tremblements. Violer l'harmonie est un crime beaucoup plus grave que tout autre. Pacifiques, ils répugnent aux querelles. Conciliateurs nés, ils ne sont cependant pas dépourvus de courage et savent le montrer si les circonstances les contraignent.


Romantiques, sentimentaux, tolérants


« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » s'écrie Lamartine. Le romantisme des natifs de la Balance leur vient souvent d'un sens de la mesure. Que sommes-nous à l'échelle du Cosmos, quand la mort efface jusqu'à notre nom, jusqu'au souvenir de tout ce que nous étions ? Un élan romantique porte alors l'être à appeler la mort, d'ailleurs et, en même temps, à frissonner, à se retenir à la vie. Les visions amoureuses ou artistiques des natifs de la Balance sont souvent romantiques. Tous les actes, les élans de la Balance, s'épanchent dans des stances et des accents romantiques. On s'affranchit du monde des réalités, on accède à une vision idéalisée du monde ; on n'a pour loi que celle du plaisir et des sentiments : car on s'avoue sentimental.
Si l'on joue sur la fibre sentimentale de la Balance, on est sûr d'être entendu. Le sensibilité affleure.
Aussi savent-ils se montrer tolérants. L'intolérance est rare chez les natifs de la Balance. Ils se mettent trop bien à la place des autres pour les condamner. A priori tous les avis leur paraissent défendables.

Volages


Leur morale particulière, leur difficulté à respecter le conformisme, leur vulnérabilité au plaisir, leur sens du temps qui passe et s'éloigne à jamais, leur émotivité de perpétuels amoureux confèrent aux natifs de la Balance un côté papillon butinant de fleur en fleur. C'est le cas de tous ses frères et sœurs astraux. Quand il leur semble les rencontrer, ils se posent un instant... puis repartent butiner ailleurs.
avatar
Jahanaa
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR

Nombre de messages : 20541
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 21/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum